#RPGaDAY2020 Jour 3 : fil d’exécution


Parce que, ce qui caractérise le jeu de rôle, peut-être le plus, c'est le fait d'avoir un scénario.


Aujourd'hui c'est le jour 3 de RPGaDAY et le thème est "thread", le "fil d'exécution".

Car on ne fait pas qu'une partie de jeu de rôle, ce n'est pas "jouer" comme on jouerait à une partie de Cluedo. Que ce soit durant une soirée ou de manière régulières pendant plusieurs semaines voir plusieurs mois, le jeu de rôle est caractérisé par le fait de faire vivre aux joueurs une histoire. On va se partager un récit.


Pour jouer aux jeux de rôle, il faut des joueurs, ça on le sait. Il y a tout de même un joueur un peu particulier, le "Meneur de Jeu" (le "MJ" dit également "Maître de Jeu", "Gardien des Arcanes" et autres, les termes sont aussi divers et variés que les jeux). Ce joueur est un peu particulier, là où les autres participant.e.s jouent les personnages principaux, les héro.ïne.s du récit en somme, celui-ci a la charge de présenter les scènes, décrire les décors, interpréter les adversaires des joueurs, alliés et autres personnages secondaires le tout appelé les "personnages non-joueurs" (ou "PNJ"). Il a également la lourde charge de s'assurer du respect des règles du jeu et de faire vivre aux joueurs tout un scénario de jeu.


C'est une lourde charge mais extrêmement gratifiante, que d'amener nos joueurs dans un monde, une ambiance particulière et de les voir relever les défis qui les attentes. Les joueuses et joueurs ayant le choix de leurs actions, c'est bien là tout l'intérêt du jeu de rôle, il n'est pas rare qu'ils surprennent le Meneur qui devra alors improviser au delà du scénario prévu.


C'est là qu'il est important de bien garder en tête son, ou le, scénario et de tacher de garder les joueuses et les joueurs sur le même fil. Parce que, et c'est bien connu, les joueurs ont toujours tendances à aller dans de multiples directions. C'est parfois difficile de les garder sur le même fil scénaristique, toute une gymnastique dirait-on.



J'aime souvent comparer le jeu de rôle à une série télévisé. Il existe des séries aux multiples épisodes qui ne vont pas forcément avoir de lien entre eux quand bien même nous auront les même personnage derrière l'écran. Ce que dans le jeu de rôle, nous appelons "one shoot". Le scénario et les personnages-joueurs (dit "PJ") sont préparer en amont par le Meneur afin de gagner du temps sur la partie.


L'autre type de partie est plus proche de ces séries à succès qui voit les épisodes se poursuivre dans un même arc narratif, chacun étant une étape menant à la conclusion de la saison. Ce que nous appelons une "campagne". C'est certainement là la plus excellente expérience de jeu de rôle. Les joueuses et joueurs prendront alors le temps de créer leurs personnages, leurs héro.ïne.s afin de le / la voir évoluer sur plusieurs sessions, plusieurs "épisodes" jusqu'à la conclusion final. L'arc narratif étant le même, l'importance du fil de l'histoire est primordiale, c'est cette histoire, ces parties successives, qui rendront l’expérience du jeu de rôle proprement magique. C'est grâce à ces habitudes acquises durant les parties, grâces aux divers événements que vivront les personnages et, par extension, les joueur.euse.s que ces dernier.ière.s. se feront des souvenirs vivaces de leur partie.


Quelque soit les choix des participant.e.s, quelques soit les improvisations du Meneur / de la Meneuse, c'est le respect du fil d’exécution de l'histoire qui permettra à toutes et tous de vivre, à proprement parlé, une expérience ludique intense, fun et conviviale.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 par Quid Facis. Tous droits réservés

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram