Le jeu de rôle : Développement, rééducation et thérapie

Dernière mise à jour : 27 juil. 2021


Le jeu de rôle est un fantastique outil dans le développement tout au long de notre vie mais également en rééducation ou en thérapie. Le sujet mériterait un livre complet, mais voici quelques éléments qui vous donneront envie de creuser un peu plus le sujet, je l'espère.

Aujourd'hui j'avais envie de vous parler d'une activité qui peut se transformer en médiation est qui est très étonnamment peu utilisée par rapport à tout ce qu'elle peut développer : Le jeu de rôle. Avant de développer plus en avant je vous laisse quelques secondes pour :

  • Si tu étais ado/adulte au début des années 2000 : visualiser une bande de dangereux satanistes ne faisant plus la différence entre leur personnage et leur vraie personnalité, c'est-TF1-qui-l'a-dit

  • Si tu es plus jeune : Prendre un air éteint et dire « le jeu de quoi ? »

C'est quoi le jeu de rôle ?

C'est avant tout un jeu de société avec une finalité ludique. Notez bien le « ludique » (soulignez le, recopiez le, tatouez vous le sur votre poignet). Cela veut dire que même si cela devient un support pour développer des compétences, servir de médiateur ou quoi que ce soit, il faut que cela reste un moment d'amusement. C'est son but premier. Retirer l'aspect ludique du jeu de rôle c'est comme servir à Etchebest une revisite de la tarte au citron sans citron. Ça sera peut être bon, ça sera peut être technique, mais ça sera hors sujet et vous partirez en dernière chance. Bref. C'est un jeu de société donc, où les participants vont interpréter un personnage dans un environnement fictif. Cet univers fictif peut être réaliste et correspondre au notre ou être futuriste, fantastique... dites vous que si vous pouvez l'imaginer c'est que cela existe en jeu de rôle (et si vous ne pouvez pas l'imaginer cela existe surement aussi). Un maître du jeu (le meneur, si l'autre terme vous inquiète) est celui qui anime le jeu (animateur ça angoisse moins). Il prépare d'avance un scénario sur lequel les joueurs vont influer par la prise de décision. Un scénario est donc une trame d'histoire, mais seules les actions et les décisions des joueurs vont en décider la fin. Il existe quelques jeux de rôles sans maître du jeu mais ils ne sont pas la majorité alors on va rester sur le plus classique pour l'instant.

On trouve plusieurs systèmes de jeu, du plus simple au plus compliqué, avec ou sans dé... Si vous vous lancez un professionnel sera le mieux placé pour vous orienter vers le jeu et le système qui vous convient le mieux. Des scénarios pré-construits sont également à la vente. Vous pouvez aller dans une boutique près de chez vous (elles sont de plus en plus rares ok) ou contacter des gens comme La Loutre Roliste, un éditeur français de jeu de rôle pour tous facile d'accès, qui se feront un plaisir de vous répondre.  

Mais pourquoi on ferait du jeu de rôle ?

Comme ça ça n'a peut être pas l'air évident mais le jeu de rôle travaille « quelques fonctions ». Avant de vous en présenter les principales, pour ceux qui continuent à marmonner « c'est un truc de marginaux » sachez qu'une étude a mis en avant que le jeu de rôle (JdR pour les intimes) est essentiellement pratiqué par des personnes ayant un niveau d'étude élevé. Comme quoi, vous ne finirez pas dans un squat à dépecer des bébés chats si vous testez. Donc, voilà un petit aperçu de ce qu'aborde le jeu de rôle.

De manière intrinsèque :

(Juste en jouant quoi)

La résolution de problème :

Le scénario est une trame générale, avec un objectif a atteindre et tout un tas de pièges à éviter et d’événements et d’énigmes à résoudre. A vous de gérer leur difficulté, le nombre d'éléments à prendre en compte et leur éloignement dans le temps. Et la résolution de problème, ça aide dans la vie de tous les jours, mais également en math, en physique, en chimie..

La planification

Dans le même ordre d'idée les personnages connaissent leur point de départ et leur objectif de fin. A eux de définir le meilleur moyen pour y parvenir et les étapes nécessaires.